Identifiant d'abonné ou Email :    mot de passe :          
NOS SERVICES

OPPORTUNITES

ANALYSE TECHNIQUE

SUIVRE

CONTACT

LIENS UTILES

Analyses graphiques sur les secteurs



CAC 40 (30/03/2020) : Retour sur rails !  
  Abonnés 

D'une semaine à l'autre, beaucoup de choses ont évolué de manière positive. A commencer par les tendances sur l'évolution de la pandémie qui commencent enfin à indiquer une nette inflexion sur la courbe de propagation, en Europe. Outre-Atlantique, elle est encore dans sa phase d'expansion forte car l’épidémie y est arrivée un peu plus tard. Au niveau des États et des entreprises, les décideurs commencent déjà à planifier les plans de reprise de l'activité sans les divulguer pour des raisons d'éthique évidentes. Or, c'est cela que les marchés scrutent et non pas les annonces officielles qui interviendront beaucoup plus tard dans les médias. Voilà l'une des raisons des rebonds spectaculaires observés au cours de la semaine écoulée sur l'ensemble des indices boursiers. Les banques centrales ont également attendu le début d'une lueur d'éclaircie sur l'évolution du Coronavirus pour mettre en place leurs plans d'actions, sinon cela aurait été probablement un coup d'épée dans l'eau... Sur le plan technique, certains indices ont réussi à réintégrer leurs anciens canaux ascendants et pas d'autres. Quelle interprétation donner à tous ces évènements ? ... lire l'analyse complète dans Stratégies Boursières n°344.
 
EDF (30/03/2020) : Le ressort haussier est fortement comprimé !  
  Abonnés 

Le titre est très lourdement pénalisé actuellement alors qu'il évoluait sur une dynamique fortement haussière juste avant la pandémie. La cassure du support horizontal majeur à long terme de 9,00 euros a été suivie par une accélération de la baisse entraînée par le déclenchement de trop nombreux ordres de vente à seuil de déclenchement. Une nouvelle zone de soutien majeure s’est formée autour de... Lire la suite de l'analyse et ce qu'il convient de faire avec ce titre.
 
TOTAL (30/03/2020) : N'est-il pas déjà trop tard pour acheter ?  
  Abonnés 

Traditionnellement très solide en Bourse, le titre souffre particulièrement en ce moment de l'écroulement des prix pétroliers en plus de la pandémie qui paralyse la production. Après avoir cassé tous ses supports majeurs sur les vingts dernières années, dont le dernier à 35,00 euros, il a fini par rebondir à l'approche des 21,00 euros, soit juste au-dessus du vieux support de 1997-98 situé à 20,00 euros. Avec le rebond actuel à 32 - 33 euros, est-ce toujours une opportunité d'achat ? ... Lire la suite de l'analyse.
 
CGG (EX CGG VERITAS) (30/03/2020) : Le titre est fortement ramassé !!  
  Abonnés 

es vendeurs à découvert gardent le titre sous forte pression, en profitant de la rechute des cours du baril et des difficultés de la production avec la pandémie. Pendant ce temps-là, des acheteurs « anonymes » continuent d'amasser le papier qui se présente à la vente. Un fond spéculatif de la société River & Mercantile AM LLP a ainsi acheté plus de 5% ces derniers jours sur le marché. De son côté, la direction du groupe assure que le groupe est bien armé pour traverser la crise actuelle. Techniquement,... lire la suite de l'analyse et ce qu'il convient de faire dans ce dossier.
 
ARCELOR MITTAL (30/03/2020) : Une cyclique s'achète en bas de cycle !  
  Abonnés 

Dans sa chute, le titre a cassé tous ses supports connus y compris sa zone de soutien horizontale majeure à très long terme de 9,00 euros qui remonte à janvier 2016. Après avoir formé une figure en longue pointe de retournement haussière autour de 6,30 euros, le rebond en cours à touché un plus haut à 9,29 euros avant de consolider à nouveau. A court terme, le rétro actuel pourrait ... lire la suite de l'analyse et découvrez les meilleurs niveaux d'intervention sur ce cette grande cyclique.
 
CAC 40 (23/03/2020) : Paris a les moyens de rester au-dessus de 4.000  
  Abonnés 

On vit actuellement une situation humaine totalement inédite et pas seulement sur le plan boursier. Très rarement, mais de temps à autre, la nature se rebiffe contre l'omnipotence de l'homme et de ses excès exubérants et le rappelle tout simplement à l'ordre. Celui que l'essentiel reste quand même la vie et en bonne santé de préférence. Notre présence sur terre a atteint un tel degré de concentration et de consommation des ressources disponibles que les cartes ne devraient guère tarder à subir une profonde redistribution. Heureusement encore, le soleil continue à briller malgré le virus, mais si au lieu de cela, c'était une catastrophe écologique qui nous touchait, je n'imagine même pas la situation qui en découlerait. Il y a donc des choses qu'on peut maîtriser et d'autres sur lesquelles on n'aura jamais les manettes, il est bon de se le rappeler. Les banques centrales ont trop longtemps eu cette illusion de pouvoir tout contrôler. Elles ont joué avec le feu dont tout le monde se brûle les doigts aujourd'hui. Et maintenant ? Que faire dans une économie mondiale totalement à l'arrêt ? Fabriquer encore de l'argent mais pour le donner à qui ? En attendant de trouver des solutions viables sur la durée, la machine financière se ronge de l'intérieur, jour après jour. Les petites bêtes qui achetaient et qui achetaient avec une voracité sans limites, rendent aujourd'hui tripes et boyaux même si elles n'en sort plus guère que de la bile. Les cours boursiers stratosphériques ont vu subitement les cieux se dérober sous leurs pieds les uns après les autres et s’écrasent aujourd’hui brutalement au sol. Au fait, qui a dit qu'on revenait toujours d'où l'on venait ? Désormais, le signal que les gros intervenants attendent est... Lire l'analyse intégrale dans Stratégies Boursières n°343.
 
PEUGEOT (23/03/2020) : Une figure majeure de retournement haussière ?  
  Abonnés 

Depuis la figure de retournement baissière apparue en séance du 30 octobre 2019 en forme de pointe à 27,06 euros, le titre est entré dans une phase de repli des cours. La cassure ensuite de la ligne de soutien horizontale majeure de 17,00 euros le 2 mars a été suivie par une accélération de la tendance, elle-même amplifiée par la suite par la crise du Coronavirus... Est-ce enfin le bon moment de revenir à l'achat ? Lire la suite de l'analyse.
 
TECHNIPFMC (23/03/2020) : Une figure en creux de retournement majeur ?  
  Abonnés 

Le titre a glissé lentement à partir de fin juillet après avoir formé un pic autour de 26,00 euros, avant d'accélérer sa chute et finir par former le creux actuel de 4,55 euros. On notera que d'énormes volumes sont apparus après le gap formé entre 11,23 euros et 9,56 euros et le sont toujours après le rebond en cours. Cela ressemble fort à... Lire l'analyse complète et découvrez ma stratégie sur ce titre.
 
SUEZ ENVIRONNEMENT (23/03/2020) : Des niveaux d'achats inespérés ?  
  Abonnés 

Alors que le titre était dans une phase d'accélération haussière très prometteuse, la crise du Coronavirus lui a coupé net l'herbe sous le pied, entraînant une dégringolade aussi subite qu'inattendue. Actuellement, les cours viennent de contacter la ligne de support oblique à très long terme passant autour de 8,00 euros avant d'entamer un fort rebond. A court terme,... Lire la suite de l'analyse et mes recommandations sur ce titre très intéressant.
 
VALEO (23/03/2020) : Enfin à des cours d'achat ?  
  Abonnés 

Comme beaucoup de titres, Valéo avait d'abord donné un faux signal de hausse en novembre en sortant par le haut de son canal de consolidation horizontal. Après une brève excursion au-dessus des 34,00 euros, le titre a brusquement rebroussé chemin, repassant en dessous de sa MM200 et cassant dans la foulée son support majeur de 23,00 euros. La crise du Coronavirus... Lire la suite de l'analyse et découvrez ma stratégie d'investissement sur ce titre.
 
CAC 40 (16/03/2020) : Le désastre des politiques monétaires  
  Abonnés 

Les marchés viennent d'effacer dix années de hausses consécutives d'un seul coup, avec un retour brutal au niveau de la double crise de 2008-2012. Cette hausse artificielle a été menée tambour battant par les actions très agressives des banques centrales qui n'ont cessé d'alimenter la sphère financière par des injections massives de liquidités. A coups de de baisses des taux et de rachats de dettes en déshérence avec les fameux « QE », ils ont produit une gigantesque bulle spéculative qui a éclaté aujourd'hui. Les dégâts collatéraux sont à la hauteur des moyens utilisés, soit des dizaines de milliers de milliards de dollars et d'euros. Les sociétés cotées vont bientôt se mordre les doigts de n'avoir cessé de racheter leurs propres titres avec leurs trésoreries abondantes pour améliorer encore le cours de Bourse pour des actionnaires cupides. Elles auraient mieux fait de garder leurs liquidités pour les temps de crise comme tout bon gestionnaire de naguère. La fuite en avant de Mario Draghi – replacé depuis par Bécassine - et de sa bande de banksters finit dans le mur en cramant des milliers de milliards d'euros empruntés aux obligataires. On nous a vendu l'idée même d'une croissance économique éternelle remise à flot si nécessaire chaque fois qu'elle flancherait. Aujourd'hui, le constat qu'un simple virus, certes beaucoup plus virulent que les autres, suffisait à mettre à terre l’échafaudage complet du système avec des conséquences ravageuses. Concernant la pandémie, il est très important de noter qu'en Chine les infections et les décès baissent désormais très rapidement (France infos) avec un retour à la normale se rapproche. En Europe,.... Sur le plan technique, les indices... Lire l'analyse complète dans Stratégies Boursières n°342 à paraître en milieu d'après-midi.
 
CASINO GUICHARD (16/03/2020) : Une proie idéale d'OPA !!  
  Abonnés 

La titre souffre également du redoutable krach boursier actuel mais beaucoup moins que le reste du marché. Un courant acheteur significatif se manifeste autour de la ligne de support du canal légèrement haussier à long terme passant actuellement vers 29,50 euros. La légère cassure de ce niveau est à relativiser compte tenu du contexte et de la volonté de déclencher des ventes « stop » de panique chez les mains faibles... Lire la suite de l'analyse et la stratégie à adopter sur ce titre pendant ce krach boursier.
 
ARCELOR MITTAL (16/03/2020) : Est-ce le moment d'acheter cette grande cyclique ?  
  Abonnés 

La cassure de la ligne de support horizontale majeure à long terme de 11,40 euros a déclenché une accélération de la baisse sous la panique du krach général. Dans son mouvement de repli, le titre enfonce à présent la ligne de support du canal baissier principal passant vers 7,50 euros ainsi que sa ligne de soutien horizontale majeure à très long terme de 7,30 euros. Au passage, il a ouvert deux énormes gap baissiers autour de 11,00 euros puis de 9,00 euros.... Lire la suite de l'analyse et la nouvelle stratégie à adopter sur ce titre très intéressant...
 
VEOLIA ENVIRONNEMENT (16/03/2020) : Un changement brutal de tendance  
  Abonnés 

Après une accélération haussière au-dessus de la ligne supérieure de son canal haussier de 2019, le titre a culminé autour de 29,00 euros le 20 février avant de s'écrouler littéralement et brusquement en raison du krach en cours. Dans son mouvement de repli, il casse non seulement la ligne de support du canal, mais il enfonce à présent son important soutien horizontale de 16,50 euros... Lire la suite de l'analyse.
 
RALLYE (16/03/2020) : Profiter de la tempête pour se renforcer  
  Abonnés 

La cassure de la ligne de soutien horizontale située autour de 6,40 euros a déclenché un grand nombre d'ordres à seuil de déclenchement émanant de la petite spéculation en état de panique. En face, les acheteurs n'ont logiquement plus de raisons de se presser face à ces afflux massifs d'ordres de vente et se contentent de les cueillir le plus bas possible. Actuellement, les cours se rapprochent de la ligne de soutien horizontale majeur de 3,85 euros où... Lire la suite de l'analyse et la stratégie qu'il convient d'adopter sur ce titre.
 
CAC 40 (09/03/2020) : Les banques à l'épreuve des marchés  
  Abonnés 

Ce lundi matin les bourses asiatiques ont emboîté le pas à leurs homologues occidentales et alimentent à leur tour la spirale baissière tant redoutée par les investisseurs. Aujourd'hui, ce n'est plus la question du réel impact du Coronavirus qui se pose, mais bien celle de la solidité du système financier tout entier face à une telle situation de crise rapide et violente. La récession tant redoutée par des marchés stratosphériques va être là, car à force d'en avoir peur, elle va finir par arriver. On est rentrés dans une mauvaise spirale tant financière qu'économique dans laquelle les investisseurs sont tentés de reporter leurs achats et les acteurs économiques de remettre à plus tard ce qu'ils auraient fait aujourd'hui. En France, comme sur toute l'Europe, la solidité des banques va être mise à rude épreuve et c'est là où doit se jouer désormais la suite des événements. A force d'avoir distribué trop généreusement des dividendes aux fonds anglo-saxons qui les soutiennent juste pour cela, les dirigeants vont devoir rendre des comptes car les réserves me semblent très insuffisantes pour faire face durablement à la situation si elle venait à s'installer dans le temps. De son côté, la BCE devra réagir très énergétiquement ainsi que les politiques au pouvoir non seulement pour limiter les dégâts pendant qu'il est encore temps, mais instiller une dose de confiance suffisante chez les acteurs économiques. Sans cela, c'est l'effondrement du système dans son intégralité qui guetterait à terme. La crise du Coronavirus a frappé très vite, les réactions des décideurs au plus haut niveau doivent être à minima sur la même échelle de temps. Parce que le Monde a changé profondément au cours de ces dernières années où tout s'accélère, les bonnes choses comme les mauvaises... Lire l'analyse intégrale dans Stratégies Boursières n°341.
 
EDF (09/03/2020) : Une opportunité d'achat inespérée ?  
  Abonnés 

La dynamique fortement haussière du titre a été contrariée par le revirement brutal de la tendance sur les marchés boursiers. Après avoir buté à deux reprises sur la résistance horizontale de 13,50 euros, les cours se replient à présent en direction de la nouvelle ligne de support fortement ascendante passant actuellement autour de... Lire la suite de l'analyse.
 
CASINO GUICHARD (09/03/2020) : Une nouvelle aubaine pour les ramasseurs !  
  Abonnés 

Le titre reste sur sa tendance baissière de moyen terme après avoir échoué à déborder la ligne de résistance de son canal secondaire passant actuellement vers 36,00 euros. En dessous, sa ligne de support ainsi que celle du canal haussier principal passent désormais aux alentours de 30,00 euros. ... Lire la suite de l'analyse.
 
RALLYE (09/03/2020) : Que faire après la baisse ?  
  Abonnés 

Après avoir rompu sa ligne de soutien horizontale de 8,50 euros il y a deux semaines jour pour jour, le titre casse à présent par le bas son canal haussier à moyen terme dont la ligne de support passe actuellement près de 7,50 euros. Il revient par la même occasion en dessous de... Lire la suite de l'analyse et découvrez ma stratégie actuelle sur ce titre.
 
CGG (EX CGG VERITAS) (09/03/2020) : Tout simplement hallucinant !  
  Abonnés 

L’effondrement des marchés pétroliers consécutif à la guerre des prix lancée par l 'Arabie Saoudite pèse fortement sur toutes les valeurs du secteur pétrolier et para-pétrolier. Au moment même de la publication de cette analyse qui sera mise à jour très prochainement, le titre a fait un énorme trou ce lundi à l'ouverture sous l'effet de la panique de la petite spéculation. ... Lire la suite de l'analyse et ce qu'il convient désormais de faire sur ce titre.